Les Chefs d’Eglises s’engagent pour une restructuration des politiques de pêche en Afrique de l’Ouest

Du 25 au 28 février 2018, s’est tenue la Conférence de chefs d'églises sur la pêche et la foi. Initiative de l’Association des Conseils Chrétiens et Églises en Afrique de l'Ouest (ACCEAO), cette conférence a réuni à Lomé une douzaine de chefs d’Eglises venus du Bénin, de Côte d’Ivoire, du Libéria, du Sénégal, de Sierra Leone et du Togo.

La rencontre avait pour objectif principal de renforcer l’action des Eglises pour l’amélioration du secteur de la pêche afin d’assurer des systèmes alimentaires durables en Afrique de l'Ouest.

Au cours des travaux de la conférence, les leaders d’Eglises ont débattu autour de la question de la pêche en relation avec la foi et recherché des solutions idoines pour une lutte efficace contre le phénomène de la pêche illicite. Ces échanges et partages ont été faits autour de trois communications ; la première a consisté en une réflexion biblique sur la pêche et la foi et a été présentée par le Rév. Dr. Benebo F. FUBARA MANUEL, Vice-Président en exercice de l’ACCEAO. La seconde communication, animée par Pasteur Jules AKAKPO, promoteur de la ferme piscicole « Percée Divine », a porté sur la « Dynamique historique de la pratique de la pêche et son impact sur la durabilité alimentaire en Afrique de l'Ouest ». La troisième axée sur « Les stratégies de l'Église pour contribuer à la reconstruction des politiques de la pêche en Afrique de l'Ouest » a été modérée par le Rév. Dr. Nicodème ALAGBADA, membre du Comité Exécutif de l’ACCEAO. A l'issu de la rencontre, les leaders d'Eglises ont de façon pratique renforcé leurs capacités sur les pratiques de pêche, un secteur qui cadre étroitement avec la campagne de plaidoyer pour la sécurité alimentaire que mène l'ACCEAO.

L’insécurité alimentaire n’est pas une réalité nouvelle pour l’Afrique. Depuis plusieurs années, le continent est aux prises avec la faim et l’insécurité alimentaire. Or toute la chaine alimentaire est en relation avec l’environnement au centre duquel se situe l’être humain. L’amélioration du secteur de la pêche interpelle non seulement les gouvernements, mais aussi les responsables des communautés religieuses, car les populations concernées par la pêche sont généralement des fidèles des églises.

 

Lire le rapport

Photos de l'événement

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…